__
coq_MATIN_2018__1_.jpg__

coq_MATIN_2018__2_.jpg

CHANTE MATIN

Si tôt que je me lève on dit que c’est Matin

Car tel est bien mon nom tout proche de mâtines

Comme les capucins ou les bénédictines,

Je célèbre comme eux, sans être cabotin.





Mon plumage à deux tons enduit de brillantine,

Vrai kaléidoscope aux aspects de satin

Que complète mon bec, lui-même adamantin

Fait florès au milieu de ces gentes gallines.

Le drapé de mon cou strié de filets fins

Devient majestueux si jamais je décline

D’un mouvement de tête une offre libertine

Ou bien, affectueux, un doux propos câlin.

Dressé sur mes ergots, du haut de la colline,

J’adresse au poulailler, avant le grand festin

Qui viendra clore un jour mon glorieux destin :

« Gardez le souvenir de ma voix argentine ! ».

Raymond et Thérèse DELMAS

coq_MATIN_2018__4_.jpg

coq_MATIN_2018.jpg

coq_MATIN_2018__3_.jpg