routes secondaires


description rapide de l’image

Aller au contenu | Home | Aller au menu| Aller à la recherche

dimanche 3 janvier 2021

JANVIER 2021

PREMIERS PAS IMPORTANTS

NEIGE 2021
JANVIER_2021__11_.JPG

           LAND'ART Thérèse

MERCREDI_A75__3_.JPG

PARFOIS

Parfois tu viens fraîche farine
Que l’on ressent sur la narine
Quand tout le sol vêt son manteau
Sans pouvoir en recouvrir l’eau.
Lui servirais-tu de tétine ?

Tu échappes comme l’ondine
Qui se dissout dans le ruisseau,
Parfois.

Quand au printemps le sol tu mines
Et sur le flanc de la colline
Réapparais tel un joyau
D’un rouge vif coquelicot
Tu te révèles fort mutine,

PARFOIS

                    Raymond DELMAS   (Rondeau)

JANVIER_2021__19_.JPG

dimanche 13 décembre 2020

MESSAGE D'ESPERANCE 2020


                Bonsoir


             Comment voulez-vous votre Noël ?
                  Tendre, pacifique, gagnant contre la COVID...


Marvejols_Noel.JPG

                     VILLE et VIRUS

Pour un simple virus toute la galaxie

En entendant ce mot prend un air dépressif.

Ressentant en son être un climat oppressif

Se croit déjà, d’un coup, frappé d’apoplexie.

La ville toute entière, entrée en léthargie,

Pour mieux éradiquer l’adversaire intrusif,

Vide de ses piétons, visage inexpressif,

Semble le seul témoin de cette liturgie.

Ce qui fut chaque soir, lorsque tombait la nuit

Artère rouge sang et de vie et de bruit

Devient la pâle veine au pouls de tempérance.

Ce que sera demain couve dans la passion

De nos vaillants soignants dans leur noble mission

De transformer nos peurs en motifs d’espérance.

             Raymond DELMAS     Le 13 Décembre 2020

dimanche 8 novembre 2020

SAVOURER LE COING DE LOZERE

__

coing_novembre_2020_011.jpg

                 LE COING

Un seul mot retentit dans toute la cuisine

Pour un fruit de saison dont on fait tout un foin.

Brossé, poli, soigné, comme dans une usine

Il apparaît, luisant, le joli jaune coing.

On le coupe en morceaux, le met dans la bassine

Et le feu, doucement, lui prodigue des soins ;

De sa robe jaunâtre, alors devenant fine,

Un parfum délicieux pénètre tous les coins.

Après le lent parcours d’une longue cuisson

Un savoureux nectar vous monte à la narine,

Sur la langue il déclenche un délicieux frisson,

On croirait savourer une douceur marine.

                   Raymond DELMAS         Le 1er Novembre 2020

LE COING/ FRUIT DE SAISON

__
Copie_de_Les_bons_coings.jpg__


Les_bons_coings__5_.jpg


Les_bons_coings__3_.jpg

PAS AU COIN MAIS AU BON COIN.
DEGUSTE TON COING.
N'ACHETE PAS AU BON COIN MAIS AU MAGASIN DU COIN__.

dimanche 20 septembre 2020

ARBRE REMARQUABLE LOZERE

__
HETRE DE VEYRINES__

HETRE_VEYRINES__1_.JPG

HETRE_VEYRINES__10_.JPG

HETRE_VEYRINES__11_.JPG

                 HÊTRE

Quand revient le printemps, là-haut en altitude,

Les hêtres esseulés que l’on aurait crus morts

Sentant un lent redoux vêtir leur solitude

Osent un fin bourgeon, comme pris de remords.

Quand enfin libéré d’une trop longue trêve,

A nouveau revêtu d’un ample vêtement,

Fruit de sève qui monte, alimentant le rêve,

Il peut à tout le ciel offrir le firmament.

Quand au chapeau de vert, d’uniforme harmonie

S’ajoutent çà et là quelques nouvelles fleurs

Pour en faire un tableau tout de polychromie,

On le voit pavaner et puis finir en pleurs.

Quand sur les champs de neige il étale son ombre,

Découpant sur le sol des ramures de cerfs

Aux abois, emmêlés, rivalisant en nombre.

Quand le vent souffle fort on les croit sur les nerfs.

Ah que ne puis-je, hélas ! Du seuil de ma fenêtre,

Contempler cette mue au rythme des saisons,

Conscient qu'en ta présence "être ou bien ne pas être "

Il faut bien l’admettre, tient de la déraison.

                 Raymond DELMAS

HETRE_VEYRINES__12_.JPG

HETRE_VEYRINES__13_.JPG

HETRE_VEYRINES__14_.JPG

HETRE_VEYRINES__15_.JPG

- page 1 de 28