routes secondaires


description rapide de l’image

Aller au contenu | Home | Aller au menu| Aller à la recherche

DE NOS MAINS

Fil des billets

lundi 27 juillet 2020

MEMOIRE DES MURS

__
LES MURS SONT DEVENUS BAVARDS
Fresque_Eruptive_TH.jpg

Fresque Eruptive. TABLEAU DE THERESE DELMAS

ILS NOUS LIVRENT LEUR SECRET
LES_MURS_2020__4_.JPG

LES_MURS_2020__6_.JPG

  MEMOIRE DE MURS

Quel que soit le pays, quel que soit le climat,

L’homme a toujours choisi un type d’habitat,

Pour abriter les siens du soleil de la pluie,

Qui réponde à ses vœux, permette sa survie,

               En dépit du format.

Au temps des pharaons, près des terres numides,

Pour honorer les chefs ce fut les pyramides.

Edifices brillants, simples, originaux :

Gloire de leur vivant, secret de leurs tombeaux

               Qui toujours intimident.

Fameux Machu Picchu, relique des Incas,

Prestigieux édifice où sans aucun tracas

On pourrait aujourd’hui vivre comme vous fîtes,

Les pierres en ces lieux sont une douce invite

               A surprendre vos pas.

Des trésors souterrains des grottes de Lascaux

Remontent jusqu’à nous les cris des animaux,

Paissant sur les parois en mode fort sylvestre,

Dont le son caverneux, tel un vibrant orchestre,

               Résonne jusqu’à nous.

Simples blocs de granit limitant les pâtures,

Grossièrement posés, bien mieux qu’une peinture

Lorsque souffle le vent sur les plateaux d’Aubrac,

Murailles, murs, murets, à l’adret, à l’ubac

               Vous êtes le mur…mure.
                 Raymond DELMAS

LES_MURS_2020__8_.JPG

LES_MURS_2020__12_.JPG

lundi 16 mars 2020

MA POUPEE 2020

__
mes_3_Poupees__3_.JPG

POUPÉE

La poupée offre à tous d’immenses agréments

Par la taille, le port, le choix des vêtements,

Mais en toute matière ils soignent la plastique,

Pas mécontents du tout qu’elle soit élastique.

Les bébés fraîchement posés dans leur berceau

Reçoivent à foison ce type de cadeau :

En terre, bois, ivoire, aux yeux de porcelaine,

Courtisane pimpée ou portant bas de laine.

Les filles grandissant se soucient de l’aspect :

Les robes, les cheveux, le regard circonspect

Privilégiant ongles et maquillage,

La touche de beauté qui convient à leur âge.

Elles en explorent ensuite les dessous

En quête de leurs propres intimes remous

Mêlant déjà habits et beaux contes de fées,

Prélude à leurs tantôt naissantes taupinées.

Les vieux plus réactifs, délaissant les froufrous,

Les visages fripés, et tous autres atouts,

Pour les mieux dorloter, de jour comme de nuit,

De préférence à nu, les glissent dans leur lit.

Raymond DELMAS Le 25 février 2020

mes_3_Poupees__2_.JPG

mes_3_Poupees__1_.JPG

jeudi 24 janvier 2019

COQS POULES 2019


Avec_COQS__17_.JPG

                 ŒUF ou POULE ?

Qui fut premier de l’œuf ou de la poule ?

Au poulailler, coq dit : « Cocorico »,

La poulette, elle, dit : « Coquelicot ».

Mais qui peut trancher sans perdre la boule ?

L’œuf, quant à lui, tout au fond du pondoir

Semble douter qu’au fond de sa coquille

Puisse exister, dans ce poussin jonquille,

La moindre vérité sur ce savoir.



J’ai pris en main cette coque si lisse

Sans pouvoir déceler…l’aspérité

Qui cèderait la moindre vérité.

Las ! Et des doigts et du sens tout nous glisse.

Dès lors, qu’une galline ponde des œufs,

Qu’elle glousse, caquette, couve ou chante,

Son plumage bleu, mordoré, m’enchante.

Sujet clivant, plus ne t’appelle de mes vœux !

Raymond DELMAS Le 23 Janvier 2019
oeufs_JANVIER_2019__2_.jpg
3_eme_Coqs__4_.JPG
Avec_COQS__10_.JPG
3_eme_Coqs__5_.JPG

mercredi 14 février 2018

COQ MATIN

__
coq_MATIN_2018__1_.jpg__

coq_MATIN_2018__2_.jpg

CHANTE MATIN

Si tôt que je me lève on dit que c’est Matin

Car tel est bien mon nom tout proche de mâtines

Comme les capucins ou les bénédictines,

Je célèbre comme eux, sans être cabotin.





Mon plumage à deux tons enduit de brillantine,

Vrai kaléidoscope aux aspects de satin

Que complète mon bec, lui-même adamantin

Fait florès au milieu de ces gentes gallines.

Le drapé de mon cou strié de filets fins

Devient majestueux si jamais je décline

D’un mouvement de tête une offre libertine

Ou bien, affectueux, un doux propos câlin.

Dressé sur mes ergots, du haut de la colline,

J’adresse au poulailler, avant le grand festin

Qui viendra clore un jour mon glorieux destin :

« Gardez le souvenir de ma voix argentine ! ».

Raymond et Thérèse DELMAS

coq_MATIN_2018__4_.jpg

coq_MATIN_2018.jpg

coq_MATIN_2018__3_.jpg

mercredi 8 mars 2017

MOUCHOIR DOUCEUR

__

BILLET_BLOG_FEVRIER_005.jpg__

BILLET_BLOG_FEVRIER_002.jpg

BILLET_BLOG_FEVRIER_003.jpg



Mouchoir douceur

Comme une sœur

De bienveillance

En défaillance.

Comme une sœur

Lorsque mon cœur

En cas d’alarme

Verse une larme.

De bienveillance

Sans surveillance

La goutte au nez

Vous devinez.

En défaillance

Votre assistance

Est un apport

De réconfort,

Mouchoir douceur.

                                 Raymond DELMAS''

CREATIONS_TH_001.jpg

CREATIONS_TH_003.jpg

CREATIONS_TH_002.jpg

QUEL_MOUCHOIR.jpg

MOUCHOIRS_BOITE_001.jpg

MOUCHOIRS_BOITE_003.jpg

- page 1 de 10