routes secondaires


description rapide de l’image

Aller au contenu | Home | Aller au menu| Aller à la recherche

LES CAPRICES DU TEMPS

Fil des billets

mardi 31 janvier 2012

Mailhebiau. AUBRAC. LOZERE. Lieu de pèlerinage


FÔLATRES IDOLÂTRES__

Ils étaient douze apôtres, il manquait Jésus-Christ.

L’un en avait la barbe et même un peu l’esprit,

A le voir s’élever vers la sainte montagne,

Ecumant et soufflant tant le zèle le gagne.


Le climat, il est vrai, ne favorisait pas,

Neige et froid cumulés, le progrès de ses pas.

Le sol n’était pas sec comme en sa Palestine,

Pas plus que n’y poussait la douce clémentine.


Des adeptes zélés suivaient bien le gourou,

Au risque de rester, plongés jusqu’au genou,

Dans l’élément glacé d’une parure blanche

Comme seul en revêt le prêtre le dimanche.


L’esprit soufflait partout, sur eux tous, en tous sens,

De quoi bouleverser tant l’âme que les sens,

Ces derniers, mode érigé, voire flaccide,

Bien qu’ils fussent placés sous sa divine égide.


Les cieux se rapprochaient et le troupeau divin,

Poussé par le berger, gravissait l’Aventin,

Mailhebiau resterait lieu de pèlerinage,

Le froid, le vent, le gel seraient son apanage.


Raymond DELMAS Le 29 Janvier 2012

__

        FÔLATRES  IDOLÂTRES ébouriffés__

à l'assaut des sommets de l'AUBRAC par un temps de chien.



A bientôt




lundi 6 décembre 2010

PREMIERE NEIGE

SURPRISE DE NOVEMBRE 2010

Lire la suite...

jeudi 1 avril 2010

C'est ici la porte du PRINTEMPS


Tout nous tombe du ciel qui nous vient de la terre

A la faveur des pluies qui rend les sols féconds

Aux rayons du soleil et leurs effets abscons

Qui fomentent un complot sous un effet de serre.


   R.Delmas 
   Mars 2010

vendredi 19 février 2010

NEIGE


NEIGE

Parfois tu tombes fraiche farine

Que l’on ressent sur la narine

Quand tout le sol vêt son manteau

Sans pouvoir en recouvrir l’eau.

Lui servirais-tu de tétine ?


Tu échappes comme l’ondine

Qui se dissout dans le ruisseau,

Parfois.

Quand au printemps le sol tu mines

Et sur le flanc de la colline

Réapparais tel un joyau

D’un rouge vif coquelicot

Tu te révèles fort mutine,

Parfois.

Raymond DELMAS Le 12 Janvier 2010

                              (Rondeau

mardi 13 janvier 2009

PAPILLONS DES Pôles

Qui volent sur les sommets de L'AUBRAC.

Qui voltigent autour de la cascade du DEROC.

- page 2 de 3 -