routes secondaires


description rapide de l’image

Aller au contenu | Home | Aller au menu| Aller à la recherche

LES RANDONNEES

Fil des billets

jeudi 19 septembre 2019

RANDO NOCTURNE DU VALDONNEZ

__FOYERS RURAUX DE LANGLADE BRENOUX BRAMONT
__ Rendre les planètes plus proches sur un chemin de randonnée.
de Langlade à St Etienne du Valdonnez.
QUELLE BELLE SURPRISE.
Nos animateurs et spécialistes : Irène Delaporte, Jean-Pierre Malafosse et Martin Delaunay
nous ont programmé un circuit ludique et spécial avec équipes et questions.

NUIT_Langlade__5_.JPGNUIT_Langlade__14_.JPG
NUIT_Langlade__8_.JPG
NUIT_Langlade__10_.JPG
NUIT_Langlade__11_.JPG
NUIT_Langlade__13_.JPG

NUIT_Langlade__15_.JPG
NUIT_Langlade__19_.JPGNUIT_Langlade__20_.JPG

NUIT_Langlade__21_.JPG

NUIT_Langlade__22_.JPG
NUIT_Langlade__25_.JPG
Au sommet du truc de BALDUC, nous avons consacré notre pause à observer le ciel avec une lunette
astronomique. Merci Jean-Pierre. Et avec des applications (Starwalk...)
Pour descendre à St Etienne du Valdonnez, une bonne consigne nous est donnée : ne pas allumer les frontales. La pleine LUNE est là pour nous éclairer.
Dans le même esprit de découverte, un brasero dans une vieille brouette, des troncs pour s'asseoir, un bon vin chaud et une bonne brioche du boulanger du village nous étaient offerts.
MERCI A TOUTE L'EQUIPE.
NUIT_Langlade__26_.JPG
Ne pas oublier les visites des 2 fermes : GAEC Mas de Plagnes (bon le fromage) et la ferme de Vivien FAYET. MERCI

samedi 29 décembre 2018

VOEUX 2019

__
Le vent nous pousse dans le dos

Sur les sentiers, sur les chemins.

Corps à l’effort, esprits sereins

Peut-on jamais trouver repos ?

Marchant à l’air près des champs clos

Nul obstacle ne nous contraint.

Le vent nous pousse dans le dos

Sur les sentiers, sur les chemins.

Trouver abri près d’un enclos,

Fixer les yeux sur le lointain,

Sur un ami poser la main,

Chacun peut le faire à propos.

Le vent nous pousse dans le dos.

Après vingt ans un long repos ?

Mieux vaut vivre et penser demain

Que d’attendre un surlendemain

Qui pourrait bien être forclos

Tant le vent souffle en notre dos.

Raymond DELMAS 1er JANVIER 2019

LAC_EAU.jpg

mercredi 21 mars 2018

CHANGEFEGE LOZERE

RANDO POESIE 2018

RANDO_POESIE_006.jpg

RANDO_POESIE_007.jpg

       CHANGEFÈGE, CHANTE !

Renouveau du printemps, pour te chanter que fais-je ?

Monte sur la colline où vit la poésie,

Sois comme l’alouette au ciel en fantaisie,

Grimpe vers le dolmen, jusques à Changefège.

Et sur ce beau plateau chante comme l’oiseau,

Parle de tout ton cœur, suis les murets de pierre

Où résonnent tes pas, où brille la lumière ;

Un chœur harmonieux te berce d’un rondeau.

Aux vents capricieux confie un beau poème

Que tu mémorisas, parfois dans la douleur,

Mais qui le temps passant a gagné ta faveur,

Au milieu des champs, sur un mode bohème.

Quinze membres du club, tous épris de la rime

Déclament à l’envi l’attente du retour

Des fleurs, des papillons, de la couleur autour

De sentiments nouveaux que la douceur ranime.

Assis sur le versant d’une douce colline

Leurs mots émanent vifs de ce nouveau désir,

D’une amitié scellée à l’aune du plaisir

D’incantatoires vers, au bord de la doline.

Raymond DELMAS Le 14 Mars 2018

RANDO_POESIE_004.jpg

RANDO_POESIE_008.jpg

RANDO_POESIE_009.jpg

RANDO_POESIE_010.jpg

lundi 28 août 2017

UN JOUR DANS LE CANTAL

__
AVEC_BENJA_2017_015.jpg__

AVEC_BENJA_2017_016.jpg

AVEC_BENJA_2017_017.jpg

            BRUYERE SONORE
            Un seul jour dans le cantal
           A fouler monts et bruyère
          Fait de vie un vrai régal.
         Composer un madrigal,
        Entre fourchette et cuillère,
        Donne un son tout minéral.
       Les clarines dans le val,
       Des Salers en saisonnières,
       Font du lieu le récital.
     Sur le versant inégal
     Va la jeune poulinière
     Hors contexte marital.
    Sur un tapis végétal,
   La bruyère moutonnière
   Prépare un ton automnal.
    Le puy Griou magistral,
   Dépouillé, couleur de pierre
   Dresse  un cône doctoral.
  En ce lieu phénoménal,
  Fruit d’un passé séculaire,
  Naît un frisson : c’est fatal !
         Raymond DELMAS   Le 13 Août 2017

AVEC_BENJA_2017_020.jpg

AVEC_BENJA_2017_022.jpg

AVEC_BENJA_2017_030.jpg

AVEC_BENJA_2017__2_.jpg

AVEC_BENJA_2017__4_.jpg

AVEC_BENJA_2017__5_.jpg

AVEC_BENJA_2017__18_.jpg

vendredi 16 septembre 2016

JE SUIS...J'AI..., moi, UN SEQUOIA


  • --Je suis le séquoia qui vous conte une histoire.

Es-tu bien au courant de ta longue mémoire ?

  • --Il est bien loin le jour où je fus là planté.

Nous sommes tous témoins de ta bonne santé.

  • --Vous êtes abrités sous ma haute structure,

Ils sont bien peu nombreux de pareille stature.

J’ai choisi de m’asseoir, à ton pied, sous ton ombre.

  • --As-tu vu le coucou qui mes longs bras dénombre ?
  • --Il a charmé ma peau qui depuis lors jouit.

Nous avons entonné un chant qui réjouit.

  • --Vous avez fait vibrer mon écorce d’éponge.

Ils ont, ces randonneurs, revu ton fût en songe.

Raymond DELMAS Le 3 Septembre 2016
ARBRE_SEQUOIA__5_.JPG

ARBRE_SEQUOIA__6_.JPG

ARBRE_SEQUOIA__13_.JPG

ARBRE_SEQUOIA__16_.JPG

ARBRE_SEQUOIA__20_.JPG

ARBRE_SEQUOIA__22_.JPG

- page 1 de 6