routes secondaires


description rapide de l’image

Aller au contenu | Home | Aller au menu| Aller à la recherche

LES RANDONNEES

Fil des billets

vendredi 16 septembre 2016

JE SUIS...J'AI..., moi, UN SEQUOIA


  • --Je suis le séquoia qui vous conte une histoire.

Es-tu bien au courant de ta longue mémoire ?

  • --Il est bien loin le jour où je fus là planté.

Nous sommes tous témoins de ta bonne santé.

  • --Vous êtes abrités sous ma haute structure,

Ils sont bien peu nombreux de pareille stature.

J’ai choisi de m’asseoir, à ton pied, sous ton ombre.

  • --As-tu vu le coucou qui mes longs bras dénombre ?
  • --Il a charmé ma peau qui depuis lors jouit.

Nous avons entonné un chant qui réjouit.

  • --Vous avez fait vibrer mon écorce d’éponge.

Ils ont, ces randonneurs, revu ton fût en songe.

Raymond DELMAS Le 3 Septembre 2016
ARBRE_SEQUOIA__5_.JPG

ARBRE_SEQUOIA__6_.JPG

ARBRE_SEQUOIA__13_.JPG

ARBRE_SEQUOIA__16_.JPG

ARBRE_SEQUOIA__20_.JPG

ARBRE_SEQUOIA__22_.JPG

vendredi 12 août 2016

En route pour le MONT LOZERE

__
Notre itinéraire n’est pas direct. Nous prenons la direction de Lanuéjols qui était nommée Lanéjol en 1150, un nom qu’il faut rattacher au mont celtique lanno (plaine). Signalons que le site est très anciennement habité, son mausolée Gallo-romain étant en effet considéré comme l’un des plus fameux de France.

Nous traversons Bagnols-les-Bains, station thermale.

La vallée s’encaisse en défilés rocheux et boisés.

Les ruines du château du Tournel se campent fièrement sur un éperon rocheux. Après le Bleymard, les paysages deviennent plus sauvages et dénudés. Le chalet du Mont lozère sera le point de départ de notre randonnée De 15kms, 5h00 de marche et un dénivelé + de 366 mètres. Nous empruntons le chemin appelé la route des Chômeurs pour arriver ensuite au sommet de Finiels. Des abords du col, et particulièrement ses « sommets » qui encadrent le passage, la Vue nous porte jusqu’à l’Aigoual et aux Causses. 3 tables d’orientation sont là pour nous guider. TB. Ce puissant massif granitique dresse sa masse majestueuse dans le paysage cévenol. Il culmine à 1699 m, point le plus haut du Massif Central qui ne soit pas d’origine Volcanique. Il est magnifique avec sa couverture de bruyères en fleurs. Son granit érodé s’est décomposé en curieuses boules formant des chaos. Pour rejoindre le chalet, nous suivons les Montjoies. Une MERVEILLE. Préservons cette belle NATURE.

NOTRE LOZERE, beau département. Sa beauté, son mystère. Donne-moi tes parfums que le vent m’apporte.

   Hâte-TOI lentement.

MONT_LOZERE_AOUT_carte.jpg
MONT_LOZERE_AOUT_002.jpg
MONT_LOZERE_AOUT_006.jpg
MONT_LOZERE_AOUT_008.jpg
MONT_LOZERE_AOUT_011.jpg
MONT_LOZERE_AOUT_013.jpg
MONT_LOZERE_AOUT_016.jpg
MONT_LOZERE_AOUT_017.jpg
MONT_LOZERE_AOUT_022.jpg
MONT_LOZERE_AOUT_033.jpg
MONT_LOZERE_AOUT_038.jpg
MONT_LOZERE_AOUT_040.jpg
MONT_LOZERE_AOUT_041.jpg
MONT_LOZERE_AOUT_043.jpg
MONT_LOZERE_AOUT_046.jpg

jeudi 30 juin 2016

EN CHEMIN, J'ai rencontré...LA LOZERE A CROQUER.


Dimanche 26 JUIN, une échappée de 17kms en MARGERIDE organisée

par les foyers Ruraux des Laubies, de Ribennes, St Amans.

Elle se révèle riche en sensations et découvertes des villages

de St Amans, de St Gal, de Choizines, de Ganivet avec son lac,

de Malasagnettes, de Savigner, de Coulagnettes, du Chazal.

C'est à pied que se découvrent les secrets de nos villages

leur architecture, leur fabrication de fromages, leurs sculptures
qui donnent naissance à un village insolite, leurs chats, les fours à pain

sans oublier le côté détente du lac de Ganivet et les gîtes

du Domaine de Coulagnettes avec soins et spa.

Ces sites splendides invitent à la paix intérieure.

ST_AMANS_RURAUX_2016_TH__15_.jpg
ST_AMANS_RURAUX_2016_TH__16_.jpg
ST_AMANS_RURAUX_2016_TH__21_.jpg
ST_AMANS_RURAUX_2016_TH__24_.jpg
ST_AMANS_RURAUX_2016_TH__25_.jpg
ST_AMANS_RURAUX_2016_TH__28_.jpg
ST_AMANS_RURAUX_2016_TH__29_.jpg
ST_AMANS_RURAUX_2016_TH__32_.jpg
ST_AMANS_RURAUX_2016_TH__42_.jpg
ST_AMANS_RURAUX_2016_TH__45_.jpg
ST_AMANS_RURAUX_2016_TH__69_.jpg

lundi 7 mars 2016

COL DE BONNECOMBE/LOZERE

Un col, oui, mais pas un col de fourrure.
Un beau col de montagne surmonté de son froid capuchon blanc et trainant sa longue gandoura d'un blanc immaculé. Les hêtres perdent leur "H" pour devenir des êtres véritables. Ils éternuent, se balancent, mais c'est L'HIVER. Leurs branches décorées de festons étincelants accueillent le promeneur, le randonneur à raquettes, à ski, sous un dais continu de minuscules pierres précieuses. Les burons, coiffés eux aussi, d'un drap blanc que la burle soulève. Les cascades, blancheur écumeuse vaporisent sur leurs flancs une brume qui vient saupoudrer la végétation adjacente. L'espace se divise en 2 mondes, et pas un de plus. Le bleu infini du ciel, le blanc vallonné à perte de vue. Les humains se partagent ces 2 mondes : Randonneurs et skieurs impriment leurs pas ou leurs sillons sur cette pâte blanche. Les skysurfeurs, des demi-dieux entre ciel serein qui étend son long voile et la neige. L'AUBRAC : un paradis sans limite apaisant

                   une source de silence et de calme

pour le corps et l'esprit.

                    une source d'air pur.

Au souffle du PRINTEMPS, reparaîtra sa jeunesse.

COL_BONNECOMBE_R_025.jpg

COL_BONNECOMBE_R_037.jpg

COL_BONNECOMBE_R_041.jpg

COL_BONNECOMBE_R_083.jpg

COL_BONNECOMBE_T_013.jpg

COL_BONNECOMBE_T_028.jpg

COL_BONNECOMBE_T_045.jpg

COL_BONNECOMBE_T_046.jpg

COL_BONNECOMBE_T_048.jpg

COL_BONNECOMBE_T_050.jpg

lundi 5 octobre 2015

LA VALLEE DE LA BIOURIERE/ LOZERE


Nous avons testé la douceur de ce début d'Octobre tout en admirant les couleurs de l'automne.

Paysage à couper le souffle.

La_vallee_de_la_BIOURIERE__2_.jpg

La_vallee_de_la_BIOURIERE__3_.jpg

La_vallee_de_la_BIOURIERE__8_.jpg

Prés du village, le Mas De Muret, un arbre. Qui es-tu ? Un séquoia qui surprend, qui stimule la curiosité. Sa taille : 25 mètres. Tour de taille : 4,5 mètres. Il est accompagné de son jumeau fragilisé par la foudre.

La_vallee_de_la_BIOURIERE_.jpg

La_vallee_de_la_BIOURIERE__1_.jpg

Il ne faut pas oublier les hêtres (lou faoun) avec la combe del Faoun, essence phare des milieux tempérés et les chênes(lou roube).

La_vallee_de_la_BIOURIERE__5_.jpg
La_vallee_de_la_BIOURIERE__6_.jpg

Cette vallée de La Biourière est en forme de "U" caractéristique des vallées glaciaires.

Nombreuses roches sont rabotées par les glaciers du quaternaire.

La_vallee_de_la_BIOURIERE__4_.jpg
La_vallee_de_la_BIOURIERE__9_.jpg

Elle est traversée par 2 rivières : La Biourière qui prend sa source au Col de Bonnecombe et Le Piou qui suit un cours quasi parallèle à sa voisine.

La_vallee_de_la_BIOURIERE__10_.jpg

La_vallee_de_la_BIOURIERE__11_.jpg

AUREVOIR
La_vallee_de_la_BIOURIERE__47_.jpg

- page 2 de 6 -