Un col, oui, mais pas un col de fourrure.
Un beau col de montagne surmonté de son froid capuchon blanc et trainant sa longue gandoura d'un blanc immaculé. Les hêtres perdent leur "H" pour devenir des êtres véritables. Ils éternuent, se balancent, mais c'est L'HIVER. Leurs branches décorées de festons étincelants accueillent le promeneur, le randonneur à raquettes, à ski, sous un dais continu de minuscules pierres précieuses. Les burons, coiffés eux aussi, d'un drap blanc que la burle soulève. Les cascades, blancheur écumeuse vaporisent sur leurs flancs une brume qui vient saupoudrer la végétation adjacente. L'espace se divise en 2 mondes, et pas un de plus. Le bleu infini du ciel, le blanc vallonné à perte de vue. Les humains se partagent ces 2 mondes : Randonneurs et skieurs impriment leurs pas ou leurs sillons sur cette pâte blanche. Les skysurfeurs, des demi-dieux entre ciel serein qui étend son long voile et la neige. L'AUBRAC : un paradis sans limite apaisant

                   une source de silence et de calme

pour le corps et l'esprit.

                    une source d'air pur.

Au souffle du PRINTEMPS, reparaîtra sa jeunesse.

COL_BONNECOMBE_R_025.jpg

COL_BONNECOMBE_R_037.jpg

COL_BONNECOMBE_R_041.jpg

COL_BONNECOMBE_R_083.jpg

COL_BONNECOMBE_T_013.jpg

COL_BONNECOMBE_T_028.jpg

COL_BONNECOMBE_T_045.jpg

COL_BONNECOMBE_T_046.jpg

COL_BONNECOMBE_T_048.jpg

COL_BONNECOMBE_T_050.jpg