__
Nos_fleurs_avril_2020__2_.JPG__

Nos_fleurs_avril_2020__4_.JPG

Nos_fleurs_avril_2020__10_.JPG

QUAND LE CŒUR SE Confine…

Quand le cœur se confine au lever du printemps,
Il oublie aussitôt le beau tapis de neige
Où croît à discrétion cette « goutte de neige »*
En un tapis de luxe hélas pour peu de temps.

Quand le cœur se refuse à respirer l’air pur,
Il s’interdit de voir le cerisier en grappes
Qui tout de blanc vêtu de sa robe d’agapes
Exhale à chaque Pâque son bouquet dans l’azur.

Quand le cœur se contracte en ce début d’avril,
Il laisse évaporer le parfum des jacinthes
Au profit de l’abeille aux claires brosses ceintes
De l’odorant pollen pour un miel volatil.

Quand le cœur s’atrophie à refuser de voir
Ces becs jaunes flotter sur leurs vertes béquilles,
Jupettes de dentelle, aimant de bas résilles
Dans leur balancement de souples encensoirs.

Quand le cœur s’anémie à ne daigner ouvrir
Un œil admiratif pour l’oiseau sur la branche,
Pour la tulipe rouge auprès de la pervenche
Lors mieux vaut lâcher prise et pousser un soupir.

Raymond DELMAS Le 14 Avril 2020
Nos_fleurs_avril_2020__5_.JPG
Nos_fleurs_avril_2020__8_.JPG
Nos_fleurs_avril_2020__9_.JPG
Nos_fleurs_avril_2020__11_.JPG
Nos_fleurs_avril_2020__12_.JPG