Chemin faisant CHEMIN PENSE(E) Dormir au dessus de l'eau Se coucher en prsence d'animaux sauvages Courir dans la rose A MA M... DE TROIE ET SON HEROS Un an en plus DES CLICS ET DES CLACS ORCHIDEE SOUPE A LA GRIMACE SABOT BEAU PARCOURS 57 MARCASSIN CHEMINANS CABANETTE .ANTE. CABANETTE... POST SOURIS AU CHOCOLAT AU FIL DE L'EAU LA GUERRE DES T : TM   EMT  T PETITS DOIGTS PREMIER BORN sans BORNES REVEIL DANS LA BRUME METAMORPHOSE PAIN D'ANTAN CHOUETTES Chemin 28 Papillonnement Loup dvoy Le bouleau de THIBAULT Chemins d'automne Truite et Saumon Trout and Salmon Kettle Eolienne Automne Dauphins bleus Veille Pluie printanire L'ombre du fayard Femme polychrome Icare en Aubrac Abeilles Epoux vante HENRY IV BEGERONNETTEs AUX BRAS D'AUBRAC retour

CHEMIN’ANS

A grands ou petits pas vers le retirement
Chacun va à son train, chacun vers son destin,
Qui en bas du vallon, qui en haut du chemin.
Qui pourrait se soustraire à ce cheminement ?

Au gré de quelque voie que voguent nos bateaux,
Qu’ils caressent les flots ou bravent l’océan,
Ils reviennent au port ou filent sous le vent,
Arborant oriflammes ou de vils oripeaux.

Ainsi coule le jour qui lentement nous coule
Dans le monde connu d’une vie bien commune
Au hasard d’un parcours, comme pierre qui roule.

Quiconque s’est trouvé inséré dans ce moule,
Pessimiste, impuissant, criant à l’infortune,
A humé le parfum d’un monde qui s’écroule.