Chemin faisant CHEMIN PENSE(E) Dormir au dessus de l'eau Se coucher en prsence d'animaux sauvages Courir dans la rose A MA M... DE TROIE ET SON HEROS Un an en plus DES CLICS ET DES CLACS ORCHIDEE SOUPE A LA GRIMACE SABOT BEAU PARCOURS 57 MARCASSIN CHEMINANS CABANETTE .ANTE. CABANETTE... POST SOURIS AU CHOCOLAT AU FIL DE L'EAU LA GUERRE DES T : TM   EMT  T PETITS DOIGTS PREMIER BORN sans BORNES REVEIL DANS LA BRUME METAMORPHOSE PAIN D'ANTAN CHOUETTES Chemin 28 Papillonnement Loup dvoy Le bouleau de THIBAULT Chemins d'automne Truite et Saumon Trout and Salmon Kettle Eolienne Automne Dauphins bleus Veille Pluie printanire L'ombre du fayard Femme polychrome Icare en Aubrac Abeilles Epoux vante HENRY IV BEGERONNETTEs AUX BRAS D'AUBRAC retour

DAUPHINS BLEUS

Vous les imaginez au fond de océan,
Joueurs tourbillonnant de manière enfantine
Au bon gré des courants et leur humeur mutine
Quand ils sont sous ses yeux et lui sur son séant.

Le mobile pendu au plafond de l’entrée
Affiche cinq motifs d’un aspect souple et blanc
Qu’électrise soudain un courant sur le flanc
Les muant en dauphins dans une mer bleutée.

Thibault quitte son banc en voyant le spectacle
Pour admirer de près ces êtres étincelants
Qui voltigent trop haut pour les mains des enfants,
Mais il ya papy pour surmonter l’obstacle.

Tenu à bout de bras son visage s’éclaire
De la lueur des feux et d’émerveillement,
Il les touche du doigt et puis soudainement
Se retire, surpris d’être si téméraire.

Le charme a pourtant pris le dessus sur la peur,
Il admire serein les mouvements graciles
Et les bonds aériens de ces duos fragiles
Dont les scintillements sont clin d’œil intérieur.