Chemin faisant CHEMIN PENSE(E) Dormir au dessus de l'eau Se coucher en prsence d'animaux sauvages Courir dans la rose A MA M... DE TROIE ET SON HEROS Un an en plus DES CLICS ET DES CLACS ORCHIDEE SOUPE A LA GRIMACE SABOT BEAU PARCOURS 57 MARCASSIN CHEMINANS CABANETTE .ANTE. CABANETTE... POST SOURIS AU CHOCOLAT AU FIL DE L'EAU LA GUERRE DES T : TM   EMT  T PETITS DOIGTS PREMIER BORN sans BORNES REVEIL DANS LA BRUME METAMORPHOSE PAIN D'ANTAN CHOUETTES Chemin 28 Papillonnement Loup dvoy Le bouleau de THIBAULT Chemins d'automne Truite et Saumon Trout and Salmon Kettle Eolienne Automne Dauphins bleus Veille Pluie printanire L'ombre du fayard Femme polychrome Icare en Aubrac Abeilles Epoux vante HENRY IV BEGERONNETTEs AUX BRAS D'AUBRAC retour

Chemin Faisant

Avance, promeneur, jusqu’au bout du chemin
Que jonchent en Hiver les débris de l’automne,
Feuilles décolorées du coudrier ou de l’aulne,
Prémices prometteurs de l’humus de demain.

Arrache, randonneur, à son secret instinct
Le processus de vie que le Printemps entonne
Par le chant des oiseaux, les tiges qui bourgeonnent:
Le tapis reverdit pour un nouveau festin.

Respire, doux marcheur, comme ondulent les blés.
En réduisant le pas au rythme de l’Eté,
Laisse-toi enivrer de parfums capiteux.

Réponds, en fredonnant, aux crissements du sol
Que soulèvent tes pieds de la terre amoureux,
Et même las, mon Automne, garde le « sol ».