Chemin faisant CHEMIN PENSE(E) Dormir au dessus de l'eau Se coucher en prsence d'animaux sauvages Courir dans la rose A MA M... DE TROIE ET SON HEROS Un an en plus DES CLICS ET DES CLACS ORCHIDEE SOUPE A LA GRIMACE SABOT BEAU PARCOURS 57 MARCASSIN CHEMINANS CABANETTE .ANTE. CABANETTE... POST SOURIS AU CHOCOLAT AU FIL DE L'EAU LA GUERRE DES T : TM   EMT  T PETITS DOIGTS PREMIER BORN sans BORNES REVEIL DANS LA BRUME METAMORPHOSE PAIN D'ANTAN CHOUETTES Chemin 28 Papillonnement Loup dvoy Le bouleau de THIBAULT Chemins d'automne Truite et Saumon Trout and Salmon Kettle Eolienne Automne Dauphins bleus Veille Pluie printanire L'ombre du fayard Femme polychrome Icare en Aubrac Abeilles Epoux vante HENRY IV BEGERONNETTEs AUX BRAS D'AUBRAC retour





FEMME POLYCHROME

On ne saurait de vous découvrir les vraies teintes
Sans dénouer un peu le voile de pudeur
Qui occulte souvent votre don créateur,
Ni sans ouvrir le livre où vous êtes dépeintes.

Ses différents feuillets sont tout aussi divers
Que la variété de vos propres existences
De vos présences au monde ou de vos expériences,
Par l'esprit et le corps redorant l'univers.

Revenant du bureau vous grattez la carotte
En lui contant tout bas la saveur du gratuit
Qui emplit votre esprit le jour, même la nuit.
Sans cesse vous causez, vous êtes polyglotte.

Retournant au travail où vous faites vos gammes
Vous menez vos projets toujours à la baguette
Comme l'homme on pourrait par une autre recette :
Le ton et la chanson vous rendent poly-gammes.


Louer votre talent, ou bien votre excellence
Revient à honorer en vous plus qu'une mère,
Celle qui sait gérer le lourd et l'éphémère
Avec le même don de la polyvalence.

Devant votre miroir ou astiquant les chromes,
Choisissant le bon teint, aux habits assorti,
Pour donner du relief à l'amour investi
Vous êtes couleur femme, vous êtes polychromes.