Chemin faisant CHEMIN PENSE(E) Dormir au dessus de l'eau Se coucher en prsence d'animaux sauvages Courir dans la rose A MA M... DE TROIE ET SON HEROS Un an en plus DES CLICS ET DES CLACS ORCHIDEE SOUPE A LA GRIMACE SABOT BEAU PARCOURS 57 MARCASSIN CHEMINANS CABANETTE .ANTE. CABANETTE... POST SOURIS AU CHOCOLAT AU FIL DE L'EAU LA GUERRE DES T : TM   EMT  T PETITS DOIGTS PREMIER BORN sans BORNES REVEIL DANS LA BRUME METAMORPHOSE PAIN D'ANTAN CHOUETTES Chemin 28 Papillonnement Loup dvoy Le bouleau de THIBAULT Chemins d'automne Truite et Saumon Trout and Salmon Kettle Eolienne Automne Dauphins bleus Veille Pluie printanire L'ombre du fayard Femme polychrome Icare en Aubrac Abeilles Epoux vante HENRY IV BEGERONNETTEs AUX BRAS D'AUBRAC retour

Loup Dévoyé

Dans les ténèbres du Gévaudan
Deux yeux brillaient dans l’ancien temps
Lumière des temps
Ombre d’antan.

Mais depuis lors hors Gévaudan
Le loup a affûté ses crocs
Montrant deux dents :
Dedans/ dehors.

Sortant du bois, stupéfiant,
Hors des ténèbres du passé
Sortant du ton passé/présent

Il bondit franc, pattes en avant
Griffant le sol, dressé, méchant :
Tous ces claviers ! Ah quel danger !

Puis plus violent, rageur, haineux
Fermant le cœur, rouvrant les yeux
Sur tant d’écrans,
De nouveaux dieux

Ce vrai génie s’élance et crie,
Poil hérissé, dents affichées :
Pas l’ombre d’un doute
Aux nouveaux temps il faut céder.